Des bourses d’études à Columbia University signées Fondation Rambourg

Grâce à un don de la Fondation Rambourg, une bourse sera proposée pour soutenir les étudiants tunisiens souhaitant poursuivre leurs études supérieurs à la Columbia University de New York. La bourse couvrira le coût total de la présence d’un étudiant chaque année sur une période de cinq ans.

« C’est une merveilleuse opportunité pour SIPA (School of International and Public Affairs) et l’Université de Columbia afin d’approfondir nos liens avec la Tunisie et la région », a déclaré Merit Janow, doyen de l’établissement américain. « Une opportunité qui nous permettra d’accueillir des jeunes tunisiens talentueux dans notre campus et de contribuer à l’avenir du pays ».

Ce « cadeau » arrive à un moment la Tunisie est un sujet brûlant à Columbia : En effet, l’Université est en train de mettre en place un centre de Columbia à Tunis. En outre, le professeur Safwan M. Masri, vice-président exécutif de Columbia Global Centers et du développement mondial, enseignera, ce semestre, un cours qui explore les thèmes de son livre récemment publié, « Tunisia: An Araby Anomaly ».

De son coté, Olfa Terras Rambourg, présidente de la Fondation Rambourg, a indiqué que la fondation soutient déjà des étudiants tunisiens en médecine et en technologie. Elle a ajouté qu’elle était heureuse d’apporter son soutien, cette fois ci, aux étudiants des affaires internationales et publiques – « un sujet qui lui tenait à cœur ».

« Nous sommes honorés de former ce partenariat avec Columbia », a déclaré M. Rambourg. « A mesure que la Tunisie se réinvente, elle a plus que jamais besoin de jeunes leaders capables de penser globalement et de concevoir de nouvelles politiques publiques pour le pays. Je ne pouvais pas imaginer un meilleur endroit que SIPA pour les aider à atteindre cet objectif ».

Success Story

Choisie l’année dernière parmi les 68 femmes africaines novatrices, Olfa Terras Rambourg est connue pour sa passion portée à l’art et à la culture. A travers plusieurs activités, notamment le « Prix Olfa Rambourg Pour L’Art Et La Culture », elle vise à encourager la créativité et l’innovation des jeunes Tunisiens sur la scène artistique.

Olfa Terras a créé avec son mari, la Fondation Rambourg en 2011. Œuvrant au départ pour la promotion de l’Art et la Culture dans le monde entier, la Fondation décide, à partir de 2015, d’allouer la totalité de son budget à la Tunisie, faisant de la promotion de l’Art et la Culture en Tunisie un de ses axes majeurs. Selon Olfa Terras, la Culture est un secteur économique gagnant et un domaine créateur d’emplois de qualité, qu’il ne faudrait certainement pas négliger dans le contexte économique actuel. Il est essentiel que tous les Tunisiens aient accès à la Culture et qu’ils participent librement et sans discrimination à la vie culturelle du pays.

Commentaires:

Commentez...