Tozeur : Des familles de martyrs, enragées par la libération du « meurtrier » de leurs fils

Les familles des martyrs et blessés de la révolution à Deguech, gouvernorat de Tozeur, ont dénoncé ce mercredi 18 janvier, la libération du « meurtrier » de leurs trois fils.

Dans un communiqué rendu public et relayé par l’agence TAP, les familles indiquent que “l’assassin” a bénéficié de la grâce présidentielle décidée le 12 janvier 2018 par le président de la République Béji Caid Essebsi, à l’occasion du 7ème anniversaire de la révolution.

Elles considèrent cette mesure comme une humiliation pour les martyrs, une non-reconnaissance de leurs sacrifices et une consécration de la politique d’impunité, accusant la présidence de la République de passer l’information sous silence.

Ali Mekki, frère de l’un des martyrs, a rappelé que « l’assassin » a passé 6 ans en prison alors qu’il a été condamné à 8 ans de prison ferme. Sa peine a été commuée de 15 à 8 ans en 2012.

Commentaires:

Commentez...