Tunisie : 45 décès dus aux virus H1N1 et H3N2

Insaf Ben Alaya, directrice de l’Observatoire national des maladies nouvelles et émergentes (ONMNE) a déclaré ce mercredi 17 janvier 2018 que 45 décès ont été jusqu’ici causés par la grippe H1N1. Certains cas sont dus au virus H3N2, a-t-elle précisé.

La directrice de l’observatoire précise que la plupart des patients décédés sont âgés de 50 ans et plus et souffraient de maladies chroniques et ne se sont pas fait vacciner contre la grippe saisonnière.

La majorité des cas ont été enregistrés aux gouvernorats de Bizerte et dans le Grand-Tunis. 300 cas ont été admis dans des hôpitaux dont des cas critiques, selon Insaf Ben Alaya.

La grippe saisonnière est une infection virale aiguë provoquée par un virus grippal. Et il existe trois types de grippe saisonnière – A, B et C -, selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Les virus grippaux de type A se subdivisent en sous-types. Parmi les nombreux sous-types des virus grippaux A, les sous-types A (H1N1) et A (H3N2) circulent actuellement chez l’homme.

Les virus de la grippe B en circulation peuvent être divisés en 2 principaux groupes, ou lignées, appelés les lignées B/Yamagata et B/Victoria. Les virus de la grippe B ne sont pas classés en sous-types.

Le virus grippal de type C n’est que très rarement détecté et ne cause généralement que des infections bénignes ; ses répercussions sur la santé publique sont par conséquent de moindre importance.

La grippe saisonnière se caractérise par l’apparition brutale d’une forte fièvre, de toux (généralement sèche), de céphalées, de douleurs musculaires et articulaires, de malaise général, de maux de gorge et d’écoulement nasal. La toux peut être grave et durer jusqu’à 2 semaines et plus.

La plupart des sujets guérissent en une semaine sans avoir besoin de traitement médical. Mais la grippe peut entraîner une maladie grave ou un décès chez les personnes à haut risque.

Commentaires:

Commentez...