18 Décembre, Journée Internationale des migrants : Le lourd bilan tunisien

Ce lundi 18 décembre 2017, la Tunisie célèbre la Journée internationale des migrants. Proclamée depuis décembre 2000, cette journée commémore « la Convention internationale des droits des migrants ».

La migration a malheureusement un aspect bien plus dramatique en Tunisie et en méditerranée. Selon l’Office international des migrations (OIM), plus de 100.000 personnes ont traversé la Méditerranée durant l’année 2017 de façon clandestine.

En Tunisie, 307 opérations de migrations clandestines ont été interceptées du 1er janvier jusqu’au 12 décembre 2017, et abouti à l’arrestation de 3424 migrants, 129 passeurs et 150 bateaux. Selon un communiqué du Forum Tunisien pour les Droits Economiques et Sociaux (FTDES) la majorité de ses opérations a pour points de départ Sfax (40%), suivie de Zarzis et Bizerte.

En Italie, selon le ministère de l’Intérieur italien 7988 migrants tunisiens ont été arrêtés en 2017 et se trouvent dans des centres de détention en attendant un rapatriement « forcé ».

Le chiffre le plus douloureux reste celui des disparus en mer. Sur les 30.000 Tunisiens qui ont émigré clandestinement vers l’Italie depuis 2011, plusieurs ont disparu sans laisser de trace et leur sort est inconnu.

Par ailleurs à l’occasion de cette journée le FTDES et Alarmphone Tunis organisent durant deux jours les 18-19 décembre 2017 à l’avenue Habib Bourguiba à Tunis une conférence autour des enjeux migratoires en Tunisie. Ces journées seront ouvertes au public et à la société civile.

Des expositions de photos, une pièce de théâtre de rue, des projections de vidéos et de films sur la migration sont programmées. Un espace sera ouvert pour accueillir les familles des migrants tunisiens disparus et leurs témoignages.

A noter que –Alarmphone est une ligne téléphonique permanente qui assiste les opérations de sauvetage des personnes en situation de détresse en Méditerranée.

ADD

Commentaires:

Commentez...