Démarrage à Tunis des pourparlers pour le consensus en Libye

Ghassan Salamé. CP : Anthony Harvey

L’envoyé spécial du secrétaire général des Nations Unies, Ghassan Salamé, a donné hier, mardi 26 septembre, le coup d’envoi d’un plan d’action afin de trouver un terrain fertile pour le consensus en Libye et une passerelle pour la construction d’une Libye « solide, stable et prospère ».

« Le secrétaire général de l’ONU a décidé de faire de la Libye la première plateforme de consensus pour cette année. Tous les efforts seront déployés pour faire sortir ce pays de la destruction », a souligné Salamé.

« Aujourd’hui, on marque le début de la première étape de ce plan d’action où les deux comités du dialogue de la Chambre des représentants et le Conseil supérieur de l’Etat libyen devraient commencer à proposer des amendements aux Libyens autour de l’Accord politique de Skhirat ».

Ghassan Salame a proposé également, dans le cadre de ce plan d’action, que les réunions de Tunis porteront sur plusieurs sujets importants en Libye, à savoir la nomination du commandant en chef de l’armée, la conception d’un projet de Constitution outre la recomposition du Conseil de la présidence.

Commentaires:

Commentez...