Affaire BFT : L’Etat tunisien condamné par le Cirdi

Le Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (Cirdi), a annoncé hier, lundi 17 juillet , que l’Etat tunisien devra payer des dommages et intérêts au groupe bancaire londonien ABCI, dans le cadre de l’affaire de la propriété de la Banque Franco-tunisienne (BFT).

En effet le groupe londonien revendique la propriété de cette banque, qu’il avait rachetée, depuis 1983.

Selon le Cirdi, l’Etat tunisien est coupable de violation du droit de propriété d’ABCI sur la BFT et devra payer des dommages d’intérêt dont la valeur s’élève à près de 400 millions de dollars soit plus de mille millions de dinars.

A noter que l’ancien ministre des Domaines de l’Etat et des Affaires foncières, Slim Ben Hmidane, est soupçonné d’être impliqué dans cette affaire.

DA

Commentaires:

Commentez...