Tunisie : L’affaire « Adel Almi » est banale, selon le ministre des Affaires religieuses

Le ministre des Affaires religieuses, Ahmed Adhoum est revenu ce jeudi 8 juin 2017, sur la campagne menée par le Cheikh Adel Almi pour traquer les non-jeûneurs.

« Nous n’avons pas montré une position officielle car nous avons besoin d’un peu de calme et de réserve » a-t-il dit, sur les ondes de Shems FM.

Ahmed Adhoum a déclaré que cette affaire est banale pour la société tunisienne indiquant que le rôle du ministère des affaires religieuses est plutôt l’organisation que la fatwa.

La traque aux non-jeûneurs signée Adel Almi fait parler d’elle chaque année, lorsque le « cheikh » joue le policier des mœurs et part à la recherche des « fataras » dans les cafés et les salons de thé ouverts.

Rappelons que l’évènement #Mouch_Bessif, organisé sur le réseau social Facebook, appelle à une manifestation à Tunis le dimanche 11 juin devant le théâtre municipal pour réclamer l’ouverture de tous les cafés et restaurants pendant les heures de jeûne et le droit de manger et de boire en public.

Commentaires:

Commentez...