Chawki Tabib : « La contrebande n’est qu’un volet de la corruption en Tunisie »

Le président de l’Instance nationale de lutte contre la corruption, Chawki Tabib, est revenu ce jeudi 8 juin 2017 sur la campagne anti-corruption menée par le Chef du gouvernement, indiquant que les dossiers de corruption ne concernent pas seulement 10 personnes.

Tabib a indiqué à Shems fm que 90% des dossiers des personnes arrêtées concernent essentiellement la contrebande, et que cette dernière ne représente qu’une partie de la corruption en Tunisie.

« En plus de la contrebande, il y a la corruption dans les marchés publics et la corruption administrative, en plus des médias, hommes d’affaires et partis politiques soupçonnés de corruption. […]  Les grandes têtes n’ont pas été encore arrêtées », a-t-il ajouté.

149 fonctionnaires de l’État accusés de corruption

Chawki Tabib, a indiqué mercredi 7 juin 2017, que l’instance a transmis une liste qui contient environ 149 employés et responsables de l’État, accusés de corruption.

Il a affirmé, lors d’une conférence de presse, qu’une interaction a eu lieu entre la présidence du gouvernement et l’INLUCC à propos des dossiers de corruption indiquant qu’il y a eu des soumissions au conseil de discipline et au conseil d’honneur et des permutations.

DA

Commentaires:

Commentez...