Moncef Marzouki : « Le combat du Qatar, c’est le nôtre »

Moncef Marzouki, président de la République tunisienne de 2011 à 2014 – (photo archive)

L’ancien président de la République, Moncef Marzouki, a commenté la nouvelle qui secoue le Moyen-Orient depuis ce lundi 5 juin 2017, à savoir la rupture des liens diplomatiques entre l’Arabie Saoudite et ses alliés, et le Qatar. Ce dernier pays a été accusé de « soutien au terrorisme », y compris Al-Qaïda, le groupe Daech et la confrérie des Frères musulmans.

Marzouki a dénoncé, sur sa page Facebook, un « chantage mené par l’Arabie Saoudite, l’Egypte, le Bahreïn et les Emirats contre les Qataris ».

Il s’agit selon lui « d’un nouveau chapitre du plan diabolique des Emirats qui défendent les lobbies sionistes, les renseignements étrangers et les riches qui volent l’argent des pauvres peuples ».

Le président du mouvement Harak Tounes Al Irada a ajouté que les EAU sont en train de punir le Qatar pour avoir soutenu le printemps arabe, et lancé la chaîne Al Jazeera.

« Le Qatar est un pays ami et le gouvernement tunisien censé représenter le peuple doit protester contre les tentatives visant à l’isoler et doit réagir quant à ces décisions injustes.. [..] Le combat est le nôtre et la tentative de mettre le Qatar à genoux n’est que la continuation d’une guerre déjà perdue », a-t-il écrit.

I.B.

Commentaires:

Commentez...