G7 : Caid Essebsi sollicite un « appui international exceptionnel » à la Tunisie

Présent lors du Sommet du G7, tenu à Taormina, en Italie, les 26 et 27 mai 2017, le président de la République, Béji Caïd Essebsi, a tenu un discours dans lequel il a souligné l’importance de mobiliser un appui exceptionnel à la Tunisie.

S’exprimant devant les dirigeants des sept économies les plus puissantes au monde et d’autres représentants d’institutions internationales et régionales, il a affirmé que « la mobilisation d’un appui international exceptionnel et la concrétisation des engagements pris par les différentes parties internationales, publiques et privées, lors de la conférence « Tunisia 2020 », permettront à la Tunisie d’aller encore plus vite dans la mise en œuvre des réformes requises.

Il a évoqué, à cet effet, les signes encourageants de reprise de la croissance économique au cours du premier trimestre 2017, relevant qu’il convient d’œuvrer à consolider cette reprise en créant les conditions d’un véritable décollage économique, rapporte l’agence TAP.

Le président de la République a reconnu, toutefois, que le peuple tunisien, et en particulier sa jeunesse, continue de formuler des doléances légitimes pour que se réalisent ses espoirs de vie meilleure, au premier chef desquels le droit à l’emploi. « Il nous faut donner des réponses adéquates et rapides à une population qui s’impatiente. Le déficit d’espoir particulièrement auprès des jeunes est un sérieux facteur de déstabilisation ».

« Notre responsabilité est de préparer nos jeunes pour qu’ils soient au même niveau que leurs pairs dans les pays avancés », a-t-il dit, appelant les partenaires du G7 à réserver à la jeunesse une place prioritaire dans leur coopération et partenariats à travers l’octroi de bourses d’études, l’accès aux meilleurs centres de recherche dans le monde.

« L’encouragement de l’innovation figure parmi les priorités de notre Plan de développement national 2016-2020 avec pour objectif de développer au cours des prochaines années les exportations à haute valeur technologique, stimuler l’investissement immatériel et renforcer le tissu des entreprises évoluant dans le domaine des technologies avancées », a encore déclaré le chef de l’Etat.

Il a formulé l’espoir de voir le Sommet de Taormine, déboucher sur des engagements concrets traduisant la volonté commune de ses partenaires, de faire de la culture, de la science et de l’innovation des moteurs puissants de développement et de croissance économique en Afrique.

Commentaires:

Commentez...