Quiconque intercédera en faveur des hommes d’affaires et contrebandiers arrêtés, sera mis aux arrêts

Les personnes arrêtées pour « atteinte à la sûreté de l’Etat » et impliquées dans des affaires de corruption, ne pourront pas bénéficier de « circonstances » ou d’interventions.

Le Chef du gouvernement Youssef Chahed a été clair dans ce sens, confirmant que le gouvernement a bel et bien déclaré la guerre contre la corruption et qu’il poursuivra cette guerre jusqu’au dernier, appelant au passage, les Tunisiens à être unis contre la corruption.

Selon Achourouk, Youssef Chahed a donné des consignes pour arrêter toute personne qui tenterait d’intercéder ou d’intervenir en faveur des hommes d’affaires et contrebandiers arrêtés depuis mercredi 23 mai voire de faire pression pour leur libération.

AB

Lire aussi :

Commentaires:

Commentez...