Le ras-le-bol des commerçants passe par la grève générale

Le président de la chambre syndicale nationale du commerce et du prêt-à-porter, Mohsen Sassi, a annoncé que les commerçants de Tunis, Sousse et Sfax, vont suspendre toute activité le mardi 28 mars avant d’entamer à partir du 10 avril une grève ouverte.

Selon Mohsen Sassi, cette vague de protestations est la conséquence directe du commerce parallèle et du non-respect de la loi. C’est un « ras le bol » de la situation actuelle vue que les rues débordent de vendeurs anarchiques qui exercent une concurrence déloyale.

De ce fait, il a rencontré aujourd’hui le Gouverneur de Tunis Omar Mansour afin de le mettre au courant des prochains mouvements de protestation. Mohsen Sassi a également lancé un appel d’urgence au chef du gouvernement Youssef Chahed afin de faire respecter la loi et protéger les commerçants qui payent leurs taxes.

Il a aussi affirmé que les pertes des six dernières années sont tellement considérables que les commerçants sont aujourd’hui dans l’incapacité de payer leurs employés.

Selon lui, quatre sites réservés aux vendeurs ambulants dont deux d’entre eux se trouvant aux rues Monji Slim et Sidi El Bachir dans la capitale sont fonctionnels mais lesdits vendeurs refusent d’y élire domicile.

SC

Commentaires:

Commentez...