Londres interdit les ordinateurs sur des vols venant de pays arabes dont la Tunisie

En fin d’après-midi de ce mardi 21 mars 2017, Londres a décidé de faire comme Washington en interdisant à son tour les ordinateurs portables et tablettes en cabine sur les vols de 14 compagnies aériennes en provenance de cinq pays arabes et de Turquie, a annoncé un porte-parole du gouvernement britannique.

En effet, la Première ministre Theresa May a présidé plusieurs réunions lors desquelles il a été décidé « d’introduire de nouvelles mesures de sécurité aériennes sur tous les vols directs à destination du Royaume-Uni pour les pays suivants: Turquie, Liban, Jordanie, Egypte, Tunisie et Arabie saoudite », a détaillé ce porte-parole dans un communiqué, rapporte l’AFP.

Plus tôt dans la journée, l’administration américaine a interdit aux voyageurs en provenance de huit pays d’emporter en cabine des appareils électroniques dont la taille est supérieure à celle d’un smartphone, comme les tablettes ou les ordinateurs portables.

Selon l’Associated Press, l’interdiction concerne tous les vols directs vers les États-Unis depuis le Caire, Amman, Koweït, Casablanca, Doha, Riyad, Djeddah, Istanbul, Abu Dhabi et Dubaï.

Cette interdiction des appareils électroniques plus gros que des smartphones serait liée à une menace provenant du groupe Al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA), actif au Yémen, a affirmé, pour sa part, la CNN.

Commentaires:

Commentez...