Ci-gît le palais beylical de la Mohamedia : Sur ces ruines fantasmait Sidna…

Palais beylical de la Mohamedia
Palais beylical de la Mohamedia | Crédit photo : academic.ru

Etrange histoire que celle du palais beylical de la Mohamedia… Construit par Ahmed Bey qui voulut en faire une réplique en plus petit du château de Versailles, ce palais est aujourd’hui en ruines, complètement oublié et abandonné.

Edifié à une dizaine de kilomètres de Tunis, sur la route de Zaghouan, dans une vallée, non loin de Oued Meliane, ce palais a été conçu comme une cité royale comprenant des logements pour la cour et toutes les facilités d’une petite ville.

Ahmed Bey s’y installa en 1846 avec sa cour alors que les constructions continuaient aux alentours. Marbres et céramiques importées de Carrare t Naples, glaces, meubles et luminaires importés de Venise : rien n’était assez beau pour le souverain qui engloutit des sommes considérables dans ce palais.

Simultanément, Ahmed Bey construisit un palais d’été à La Goulette. Les prodigalités du souverain finirent par avoir des répercussions sur le budget général de l’Etat et il fallut – entre autres mesures – se résoudre à interrompre les travaux d’extension de la Mohamedia.

Ainsi, le palais commença à tomber en ruines avant même d’être achevé… Ahmed Bey, victime d’une hémiplégie en 1852, mourra en 1855.

A sa mort, son successeur transportera tous les décors de ce palais, tous les marbres, toutes les boiseries, pour la construction d’un nouveau palais à La Marsa.

Depuis, dans la banlieue de Mohamedia, au sud-ouest de Tunis, ne demeurent plus que les ruines du fantasme versaillais du bey Ahmed…

HB

Commentaires: