Aucun responsable aux funérailles du Caporal Sablaoui

sablaoui

La mort du soldat Mohamed Sablaoui, lors de l’explosion d’une mine à Jebel Sammma, gouvernorat de Kasserine est passée presque en silence.

D’habitude les internautes tunisiens, les hommes politiques et les responsables pleurent les victimes de chaque attentat, civils, soldats ou policiers, mais cette fois-ci l’attitude a différé et une étrange froideur a été installée à la place de la sympathie.

Ce qui était à remarquer lors des funérailles du Caporal Sablaoui c’est l’absence des autorités et des responsables, comme si son décès n’était qu’une simple information passant dans la bande en bas de l’écran de nos télévision.

Juste un nom, un chiffre, comme tous les chiffres qu’on nous communique tous les jours et qui passent et sombrent dans l’oubli. Insensibilité, habitude, anesthésie ? Qu’est ce qui a pris nos responsables ?

Commentaires: