Stents périmés : Les victimes prises en charge par le ministère de la Santé

stentDans un communiqué rendu public ce mardi 12 juillet 2016, le ministère de la Santé annonce que les patients qui ont subi des implantations de stents périmés seront pris en charge par ses services en vue de suivre leurs états de santé.
Cette procédure sera assurée en collaboration avec la CNAM, a-t-on encore précisé.

Rappelons que la CNAM avait épinglé dix cas d’utilisation de stents cardiaques périmés. Un chirurgien cardio-vasculaire qui a implanté huit stents périmés sur des patients, dans une clinique privée de Tunis, a été interrogé par le Conseil National de l’Ordre des Médecins (CNOM).

L’affaire des stents cardiaques périmés a éclaté en mai dernier, lorsqu’une équipe de contrôle médical de la Caisse Nationale d’Asurances Maladie (CNAM) a détecté que la date d’expiration des stents a dépassé d’un mois la date de validité mentionnée sur l’équipement médical implanté chez certains patients.

L’affaire des stents a été remise à la justice, avait indiqué également le ministère des Affaires sociales dans un communiqué publié le vendredi 1er juillet.

KJ

Lire aussi: 

Commentaires:

Commentez...