Mohamed Ali Toumi (Président de la FTAV) : « Depuis l’attentat de Sousse, notre activité tend vers zéro »

Mohamed Ali ToumiTunis Hebdo | A l’image de l’ensemble du secteur touristique, les agences de voyages connaissent des difficultés qu’elles ont tenues à exposer, lors l’assemblée générale extraordinaire de la Fédération Tunisienne des Agences de Voyages (FTAV). Mohamed Ali Toumi, président de la FTAV, fait le point.

« Plus de 100 agences de voyages à Tozeur et à Douz ont fermé leurs portes dernièrement à cause du manque d’activités causés par l’attentat de Sousse« , a rappelé M. Toumi.

«Pour ce qui est des mesures d’urgence relatives au soutien de l’industrie du tourisme annoncées par l’Etat, sachez que celles-ci n’ont pas encore été appliquées. D’ailleurs, c’est pour cette raison que la Fédération Tunisienne des Agences de Voyages a organisé, la semaine dernière, une assemblée générale extraordinaire« .

« Cela ne date pas de l’attentat de Sousse »

Dans ce même cadre, Mohamed Ali Toumi a signalé que la FTAV s’est entretenue avec le ministère du Tourisme : « Le ministère est conscient du problème et il est en constant contact avec le reste des ministères pour accélérer la mise en place des mesures d’urgence promises. Car la concrétisation de ces mesures ne dépend pas seulement du ministère du Tourisme« .

M. Toumi a insisté aussi sur la nécessité de trouver rapidement des solutions : « Il faut accélérer car les agences de voyage sont en train de régresser petit à petit à cause du manque d’activités, surtout du côté de Tozeur et de Douz. Et cela ne date pas de l’attentat de Sousse mais bien avant, et plus exactement du début de la Révolution. Ceci dit, aucun délai n’a été promis de la part du ministère et aucun ultimatum n’a été posé de notre part« , a-t-il ajouté.

« Même le marché local n’a pas été vraiment rentable pour les agences de voyages »

[pull_quote_center] »Depuis l’attentat terroriste de Sousse, notre activité tend vers zéro. Même le marché local n’a pas été vraiment rentable pour les agences de voyages. Certains hôtels ont, certes, travaillé un peu durant l’été, mais pour le reste, rien. Le manque d’activité est trop grand aujourd’hui et les agences de voyage ne sont qu’un maillon dans la chaîne touristique. Plus le flux touristique diminue, plus notre travail diminue », a rappelé le président de la FTAV.[/pull_quote_center]

Mais malgré les difficultés rencontrées par le secteur, Mohamed Ali Toumi est contre l’idée de non payement de taxes : « C’était une proposition faite par un ou deux membres, mais on n’est pas d’accord avec cela. Nous avons rejeté cette proposition car nous sommes contre ce genre de comportement. Ce sont des propos irresponsables que nous n’encourageons pas du tout« .

« Nous sommes en train de faire des think tank »

Ceci dit, Mohamed Ali Toumi n’a pas oublié de parler de la responsabilité des agences de voyages, eux-mêmes, dans cette crise : « Nous ne voulons pas jeter toute la responsabilité sur le dos du gouvernement. Nous aussi, nous assumons une part de responsabilité dans ce qui nous arrive. Nous sommes en train de faire des think tank au niveau de la fédération pour voir comment redresser la barre. Et le résultat de ces think tank, qui traceront les grandes lignes, sera prêt avant la fin du mois de novembre« .

Rappelons, enfin, que l’année dernière les agences de voyages spécialisées dans l’organisation de séjours à l’étranger ont manifesté devant le ministère du Tourisme pour signifier au ministre (Amel Karboul, à l’époque), leur mécontentement dans le dossier dit de l’outgoing.

Slim Mestiri

Commentaires:

Commentez...