Arabie Saoudite, le nouveau pays des droits de l’homme, décapite et crucifie pour une manifestation

Crédit photo: Courrier International
Crédit photo: Courrier International

Ali Mohammed al-Nimr, 21 ans, sera exécuté sur la place publique, en Arabie Saoudite, jeudi 24 septembre. Il sera décapité et ensuite crucifié pour que son corps reste publiquement exposé jusqu’à ce qu’il pourrisse.

On est bien en 2015 et le pays qui commettra cette barbarie préside un conseil spécial à l’ONU qui est censé déterminer les standards des Droits de l’Homme et rapporter les violations de ces droits dans le monde.

Ali Mohammed a perdu son dernier recours. Il va mourir publiquement et de la manière la plus atroce qui soit parce qu’il a participé en 2012 à une manifestation contre le régime. Il avait alors 17 ans.

Et le monde garde le silence. Et le monde offre la présidence d’un conseil à l’ONU au pays qui décapite, crucifie et expose des cadavres. Et la terre continue de tourner…

 Sonia Bahi

Commentaires:

Commentez...