Aid 2015 : Les Tunisiens plaident pour un palier supérieur de vigilance

IMG_0051La promptitude de la réaction des autorités dans la nuit d’hier, après l’alerte au Palmarium suite aux actes stupides ou mal-intentionnés d’un individu, lanceur de pétards en pleine grande surface, a de quoi rassurer.

Au Palmarium, promptitude remarquable des agents de l’ordre

Malgré la panique générale, les agents de l’ordre sont parvenus à maitriser le flux de la foule, canaliser les gens désemparés et, c’est important, immédiatement arrêter le fauteur de trouble.

Le ministre de l’Intérieur en personne est rapidement arrivé sur les lieux ainsi que trois autres responsables gouvernementaux de premier plan. De plus, la haute hiérarchie de la police était également présente sur les lieux avec célérité et, il faut le souligner, efficacité.

Cet incident du Palmarium aura au final rassuré l’opinion sur l’efficience des protocoles d’intervention et la réelle mobilisation totale de la police en cette veille d’Aid, lourde de menaces terroristes.

Terroristes repoussés mais aux abois

Alors que se poursuit la traque des cellules dormantes avec un tableau de chasse flatteur pour les forces de l’ordre, alors que l’armée nationale vient pour la première fois d’attaquer les repaires du Chaambi en faisant appel aux chasseurs de l’aviation, le public sent que les coups de boutoir assénés à l’ennemi terroriste commencent a donner leurs fruits.

Toutefois, aux abois, les ennemis de la Tunisie demeurent capables de tout et pourraient lancer des attaques menaçantes pour que l’Aid ne se passe pas dans la quiétude.

Le renseignement tunisien le sait et, hier seulement, une liste de 100 dangereux terroristes de diverses nationalités maghrébines était étudiée par les autorités tunisiennes et algériennes.

Rehausser le niveau de vigilance

Pour pallier à toute agression terroriste, le sentiment général qui prévaut est qu’il faudrait opter visiblement pour un palier supérieur de vigilance, notamment dans les marchés, supermarchés, gares routières et ferroviaires et bien entendu dans les aéroports.

Des mesures ont bel et bien été prises pour renforcer les dispositifs et il s’agit de ne pas baisser la garde en ces jours de fête.

C’est dans cet esprit aussi qu’il faut analyser et comprendre les récents sondages qui affirment que près de 80% des Tunisiens approuvaient l’état d’urgence alors que près de 70% des sondés déclarent ressentir que la menace terroriste reste très élevée.

Dans cet esprit, l’hommage aux forces de l’ordre qui veillent au grain et portent la peur du côté de l’ennemi terroriste est unanime et sans nuance.

Mais gare aux loups solitaires et aux brebis galeuses toujours actifs en cette veille de fête religieuse, et prétendant agir au nom de l’islam pour en souiller l’essence sublime de leurs crimes barbares…

Commentaires: