Abus de pouvoir durant Ramadan : Révocation des responsables sécuritaires

Suite à plusieurs descentes de police dans des cafés et à des agressions contre des non-jeûneurs à la Marsa, Gammarth et plus récemment à Monastir, le chef de district de la sûreté nationale de Monastir ainsi que trois autres responsables sécuritaires du district de la Marsa viennent d’être révoqués pour abus de pouvoir.

Selon le porte-parole du ministère de l’Intérieur Mohamed Ali Laroui, ces mesures ont été prises par Najem Gharsalli, ministre de l’Intérieur.

Une vidéo prise par le gérant d’un café de Monastir montre une descente de police dans son local.

On y voit un homme en costard-cravate, qui semblerait être le chef du district de la sûreté nationale, agresser les clients du café et poursuivre une jeune fille, lui cassant son portable et la frappant au visage.

La vidéo, postée sur les réseaux sociaux, a créé la polémique.

Commentaires:

Commentez...