L’avocat de Chourabi et Ketari exige une preuve de la mort à travers un certificat médical ou des analyses ADN

L’avocat des deux journalistes Sofiene Chourabi et Nadhir Ketari, Maître Samir Ben Rejeb, est revenu ce lundi 4 mai lors d’une conférence de presse tenue au siège du Syndicat Nationale des Journalistes Tunisiens sur les dernières informations concernant le sort des deux journalistes disparus en Libye depuis le 8 septembre dernier.

[pull_quote_center]Nous ne nous contentons pas de ces déclarations sur la mort des deux journalistes, une mort qui ne peut être confirmée que par une preuve morale à travers un certificat médical ou des analyses ADN sur les corps des deux victimes si elles sont réellement décédées ce qui permettra de révéler les vrais coupables, a-t-il dit.[/pull_quote_center]

Mr Ben Rejeb a également confirmé qu’un juge d’instruction a été envoyé par les autorités tunisiennes en Libye afin de suivre cette affaire tout en reprochant la précipitation de certaines parties en annonçant la mort des deux journalistes et clore ainsi cette affaire.

Commentaires:

Commentez...