L’UPL appelle à auditionner Taieb Baccouche à l’ARP

sofiene chourabi - nadhir ketari

Invité à réagir sur l’affaire des deux journalistes, Sofiane Chourabi et Nadhir Ketari, le chef du gouvernement Habib Essid a affirmé, sur la chaine Al Hiwar Ettounsi, que tout est mis en œuvre pour lever le voile sur cette affaire et découvrir la vérité concernant le sort des deux journalistes.

Essid a aussi déclaré que si la nouvelle de la mort de Chourabi et Ketari était confirmée, le gouvernement tunisien demandera à son vis à vis libyen à ce que les présumés assassins soient ramenés en Tunisie pour y être jugé.

Le juge d’instruction se rendra en Libye pour interroger les suspects

Par ailleurs, il est prévu que le juge d’instruction, du tribunal de première instance de Tunis, chargé de l’affaire de la disparition de Chourabi et Ketari, se rende en Libye, la semaine prochaine.

L’objectif sera d’interroger les cinq énergumènes arrêtés par les autorités libyennes et qui ont avoué avoir tué les deux journalistes tunisiens.

A noter que le juge d’instruction a émis une commission rogatoire internationale pour cette affaire. Elle sera communiquée aux instances libyennes, lundi prochain.

L’UPL appelle à auditionner Taieb Baccouche au sein de l’ARP

Dans un communiqué que nous avons reçu, aujourd’hui, l’UPL a appelé à ce que le ministre des affaires étrangères, Taieb Baccouche, soit auditionné au sein de l’Assemblée des Représentants du peuple et ce, lors d’une séance parlementaire.

La demande de l’UPL est motivée par le flou qui règne autour de l’affaire Chourabi-Ketari depuis leur disparition en septembre 2014 et encore plus depuis l’annonce de leur mort, hier.

Commentaires:

Commentez...