« 100 jours de solitude » : Quand, le gouvernement va-t-il rompre le silence ?

Tribune | Par Boutheina S. / Enseignante
Messieurs, éclairez-nous

Seuls, livrés à nous-mêmes, nous débattons quotidiennement pour comprendre. En fait une atmosphère d’incompréhension, d’incertitude, de crainte et de manque de confiance règne depuis que le gouvernement est en fonction.

[pull_quote_center]Ce gouvernement qu’on invoque pour parler n’a rien entrepris pour éclaircir les débats. A l’heure où le pays va mal, il fait des projets au lieu d’agir. Il faut dire que nous ne voyons rien venir. Aucun projet national réaliste, aucune vision nette de l’avenir.[/pull_quote_center]

Ce que le peuple veut (Achâab Yourid)

Le peuple a voté utile parce qu’il a sincèrement cru en un Etat qui répondrait aux attentes de ses citoyens et qui se porterait garant de leur épanouissement. Le peuple veut une amélioration de la qualité de sa vie et de son quotidien.

Le Tunisien vit au jour le jour, il se bat pour remplir son couffin, faire bouillir sa marmite, faire manger ses enfants, payer leurs études, les faire vivre décemment.

Le peuple a besoin de voir des projets traduits en actions qui ciblent les Tunisiens, des projets avec des chiffres et des indicateurs de mesure qui évaluent l’impact réel sur la vie des Tunisiens.

[pull_quote_center]Les Tunisiens n’ont vu ni les prix baisser, ni la qualité des produits s’améliorer, ni l’environnement s’assainir, ni un hôpital s’équiper, ni une école se structurer, ni une route se construire, ni un bus arriver à l’heure, ni une queue devant un guichet se raccourcir, ni les trottoirs vidés, ni des emplois créés, ni les fonds détournés enfin restitués…[/pull_quote_center]

Sortez de votre silence

Messieurs les élus, associez-nous à vos débats à huis-clos. Ecoutez vos électeurs avant de concevoir vos projets et vos lois. Prenez notre avis avant de vous engager dans des actions vaines.

Sachez que depuis le 14 janvier, les Tunisiens ont retracé leur nouveau destin. Ils ne sont plus les « orphelins » de Bourguiba comme beaucoup se plaisent à répéter.

[pull_quote_center]Nous refusons de plonger dans la solitude. Nous espérons vivement voir aussi le gouvernement sortir de son silence, se tirer de sa solitude, une solitude qui semble prendre une sorte de torpeur.[/pull_quote_center]

Commentaires: