Premier jour « Jazz à Carthage » : Suave soirée avec Yassine Boularès et Irma

[quote_box_right]Entretien avec le directeur du festival Mourad Mathari : « On s’est battu contre le sort ! »[/quote_box_right]

Tunis | La première soirée de Jazz à Carthage a démarré en douceur ce vendredi soir, 10 avril. Le public, plus de 1500 personnes, selon le directeur, était à l’heure, l’organisation professionnelle et la procédure sécuritaire bien minutieuse suite aux différentes menaces qui pèsent sur la Tunisie, notamment depuis l‘attaque du Bardo.

Et c’est en défiant le sort et tous les obstacles que les organisateurs et les artistes ont ouvert le bal au Palais des Congrès. Dix minutes après l’heure prévue du concert, la salle était pleine et le concert avait déjà commencé.

Pour cette première soirée, au programme, il y avait Yassine Boularès, un saxophoniste et compositeur franco-tunisien. Diplômé de la Sorbonne en philosophie, il a ensuite fait le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et la prestigieuse New School for Jazz à New York. A la batterie, ses Cedrick Bec et Simon Tailleu à la contrebasse.

Après lui, c’est la chanteuse et auteur-compositrice de pop franco-camerounaise « IRMA » qui a enchanté le public, en compagnie de Nicolas à la batterie et Elise à la Contrebasse.

 

Commentaires:

Commentez...