Cheb Khaled condamné pour avoir plagié le tube « Didi »

Après 24 ans, il s’avère que la chanson « Didi » qui a marqué toute une génération n’était qu’un plagiat. Le tribunal de grande instance de Paris a condamné, en effet, ce mardi 7 avril, le chanteur algérien Cheb Khaled pour avoir plagié Rabah Zeradine dit Cheb Rabah en s’appropriant la chanson « Didi », l’un de ses tubes.

Cheb Khaled, 55 ans, à été également condamné à restituer à Cheb Rabah les droits d’auteurs perçus pour la composition musicale de « Didi », commercialisée à partir de 1991, mais pour une période postérieure à juin 2003.

Cheb Khaled devra payer une somme de 100.000 euros, en réparation de son préjudice moral, et une somme de 100.000 euros, en réparation des atteintes à son droit moral d’auteur à Rabah Zeradine dit Cheb Rabah, dont le tribunal considère qu’il « avait perdu une chance de gagner en notoriété importante du fait du succès de la chanson. »

Commentaires:

Commentez...