Agressions contre la HAICA en Tunisie : l’Etat et les médias face à leurs responsabilités

haica

Tunis | Ce mardi 10 février, un « inconnu » a agressé verbalement le secrétaire général de la HAICA au sein du local même, à Tunis, a alerté Nouri Lejmi, président de l’instance de régulation du paysage audiovisuel.

« Cet incident intervient après une vague de critiques ciblant l’instance dans le but d’inciter à la rébellion contre les lois et la réglementation à des fins de piratage », a-t-il affirmé à la TAP.

Ce mercredi, la HAICA a publié un communiqué assurant que cet incident survient dans le cadre « d’une série d’attaques et d’un plan pour perturber l’instance et la priver de ses prérogatives légales, en permettant le piratage et en attaquant le système de la régulation. »

[pull_quote_center]

L’instance affirme que « de tels dangereux agissements et tentatives méthodiques d’intimidations ne pourront pas infléchir son assemblée à avancer sur le chemin de la réforme de la scène audio-visuelle »

 

[/pull_quote_center]

La HAICA  a appelé dans le même communiqué toutes les institutions étatiques à jouer leurs rôles respectifs « en s’opposant à de telles menaces répétitives ».

[quote_center]La HAICA remet la responsabilité de ces attaques « aux institutions médiatiques qui se ont usé de la désinformation et de l’incitation et de centres de pressions politiques et financières qui les soutiennent ».[/quote_center]

Commentaires: