Hamadi Jebali appelle à ne pas voter Béji Caid Essebsi aux présidentielles

MAJ : Mardi 16 décembre 2014

A cinq jours du second tour des présidentielles, M. Jebali a réitéré son alerte, ce matin sur radio Express FM, pour ne pas voter pour un candidat d’un parti qui contrôlerait tous les pouvoirs et institutions de l’Etat.

 

Hamadi jebali


 

« Pour un équilibre des pouvoirs, voter pour un président qui soit en dehors du parti vainqueur aux législatives du 26 octobre serait le plus approprié pour assurer un système participatif et démocratique », déclare Hamadi Jebali, ce jeudi 27 novembre, sur Facebook.

[quote_box_left] Je renouvelle la nécessité d’élire un président de la République en dehors du parti vainqueur des élections législatives[/quote_box_left]

Ainsi, l’ex-chef du gouvernement appelle, trois jours après l’annonce des résultats préliminaires du premier tour, à voter au second tour des présidentielles, pour Moncef Marzouki, de facto, et non pour le candidat Béji Caid Essebsi, de Nidaa Tounes, vainqueur aux législatives avec 39,46% des votes.

L’ancien secrétaire général d’Ennahdha favorise ainsi l’adversaire d’Essebsi, Moncef Marzouki, donnant une position, contrairement à son parti qui préfère garder la « neutralité », pour l’instant.

Pour Jebali, les propos d’Essebsi divisent la société

Cette prise de position vient en réaction aux déclarations du candidat du second tour Béji Caid Essebsi qu’il a jugé « discriminatoires ».

[quote_box_left]Je ne peux pas me taire face aux déclarations de Béji Caid Essebsi à l’une des radios étrangères et d’autres aussi des leaders de son parti Nidaa Tounes avec des propos dangereux qui ne sied pas à un candidat à la présidence de la Tunisie. Ces paroles appellent à la discrimination entre classes et régions et plus dangereux encore, sa segmentation de la société entre « islamistes, extrémistes et salafistes djihadistes… Et un autre camp qu’il qualifie de « démocrate » et bien sur, il s’autoproclame son chef.[/quote_box_left]

Rappelons que le 24 novembre, M. Essebsi a déclaré sur la radio française RMC que « ceux qui ont voté pour Marzouki (au premier tour), ce sont des islamistes, des cadres d’Ennahdha, des salafistes jihadistes. »

Jebali demande à Essebsi de respecter la Constitution

Hamadi Jebali a appelé ce dernier à s’excuser auprès du peuple tunisien, en respectant la Constitution, indiquant qu « un candidat qui divise le peuple ne mérite pas d’être président« .

 

 

 

 

Commentaires:

Commentez...