Radhia Nasraoui : « Le fils d’un policier retraité est mort sous la torture dans la prison de Mornaguia »

 

Radhia NasraouiLors de la manifestation contre la torture et l’impunité en Tunisie, ce mercredi 14 octobre, devant le ministère de l’Intérieur à Tunis, Radhia Nasraoui, présidente de l’Organisation contre la torture en Tunisie nous a déclaré :

“C’est au tour des policiers de respecter la loi, les droits de l’homme, il n’est plus possible au 21 ème siècle d’accepter ces méthodes brutales. Il y a même certains agents qui venaient à l’organisation pour témoigner, plusieurs cas…  parmi eux un agent de police à la retraite affirme que son fils est mort sous la torture dans la prison de Mornaguia, un gardien se plaint de torture et veut porter plainte, et d’autres agents dont les frères ont été torturés, témoigne-t-elle en mettant à l’index l’impunité dont jouit les tortionnaires jusqu’à aujourd’hui.

Selon un rapport de la Ligue tunisienne de la défense des droits de l’Homme, le nombre de cas de torture signalés en Tunisie a progressé après la Révolution. Lors des deux dernières années, 282 cas de torture ont été enregistrés selon les déclarations de Abdessatar Ben Moussa, président de la Ligue, lors de son intervention aujourd’hui sur radio Jawhara FM.

Par Nadia Dejoui

Commentaires:

Commentez...