Tunisie : Kabibat Okba Ibn Nafaa, pro-Aqmi, aurait déclaré son soutien à l’Etat islamique

Le groupe terroriste Katibat Okba Ibn Nafaa aurait annoncé, de la ville de Kairouan, son  soutien à l’organisation djihadiste Etat islamique (EI), le dimanche 14 septembre, sur la page facebok Fajr Al-Quairaouen. Le site américain SITE  a repris l’information ainsi que plusieurs comptes « islamistes » sur les réseaux sociaux notamment sur Facebook « Akhbar Al Jihad » (les nouvelles du djihad).

« Les frères moudjahidin de Okba Ibn Nafaâ […] soutiennent fortement et aident l’Etat islamique et l’appellent à avancer en passant les frontières et en écrasant partout les trônes des tyrans », peut-on lire dans le document.

Impr écran de la page facebook Fajr Al Quairaouen
Impr écran de la page facebook Fajr Al Quairaouen

L’authentification du document devrait être faite pour être certain qu’il s’agit d’un vrai compte relié à la kabibat, dont les membres sont basés à Kasserine selon Lotfi Ben Jedou, ministre de l’Intérieur.

Katibat Oqba Ibn Nafaa, peut-elle être pro-Aqmi et pro-Daech ? 

Il est important de rappeler que ce groupe terroriste est relié à l’AQMI. Cependant, le dirigeant d’Al-Qaïda, Aymen Al Dhawahiri, a renié l’EI car son chef Abou Bakr Al Baghdadi ne s’est pas concerté avec Al-Qaida.

Le 3 août 2013, le ministre de l’Intérieur Lotfi Ben Jeddou a précisé,  lors d’ une interview accordée à radio Kalima, qu’outre les Tunisiens, “50 % des terroristes au mont Chambi sont Algériens”.

La moitié du groupe qui est à Chambi est composée d’Algériens qui ont rejoint des Tunisiens déjà recherchés et affiliés à Katibat [bataillon] Oqba Ibn Nafaa.

« Ce bataillon cherche a être affilié à l’organisation terroriste Al-Qaida, mais rien ne prouve encore qu’elle a adopté les membres se trouvant dans le massif montagneux », a expliqué Ben Jeddou dans la conférence de presse du 4 août de l’année dernière.

Al-Qaïda contre l’Etat islamique d’Al Baghdadi 

 L’Etat Islamique en Irak et au Levant ( ISIL : Islamic State of Iraq and the Levanta été proclamé en avril 2013. Le groupe sunnite est une fusion de l’Etat islamique en Irak, organisation liée à Al-Qaïda, et des islamistes syriens de Jabhat (front) Al Nosra.

Jabhat Al Nosra s’est dissocié de l’EI et a été contre la proclamation, le 29 juin dernier, du califat guidé par Abou Bakr Al Baghdadi.

Zahran Allouch, leader d’Al Nosra, a comparé « Daech » (ad-dawla al-islāmiyya en Irak et au Chem/EIIL), au mois de juillet 2013, aux « khawarej » qui veulent attaquer le djihad du front et dont les « actes sont contraires à la religion islamique ». (Voir sa vidéo en arabe). 

L’Union internationale des savants musulmans avait aussi publié un communiqué le 5 juillet indiquant qu’elle était ravie, au début de l’établissement de l’EIIL, mais qu’elle condamnait l’organisation, notamment avec la proclamation du califat, déclaré  » contraire à la charia » et ses règles d’après  la déclaration des savants musulmans. Le site de l’Union a été de suite piraté.

 Al-Qaïda, qui ne reconnaît que Al Nosra en Syrie, s’est également désolidarisé d’EIIL et ce depuis le 8 novembre 2013. Son leader, Ayman Al Dhawahiri, a considéré, dans une vidéo passée sur Al Jazeera, que Al Baghdadi avait fait une erreur en proclamant l’EIIL sans le consentement d’Al Qaïda.

 

Commentaires:

Commentez...