Doubles candidatures législatives/présidentielles : l’ISIE dans l’incertitude

mourad ben moula
Mourad Ben Moula, vice-président de l’Isie

ELECTIONS 2014 | La loi électorale n’interdit pas les doubles candidatures : il est donc possible d’être à la fois candidat aux législatives et aux présidentielles, à l’image de Mohamed Frikha, tête de liste d’Ennahdha à Sfax, qui a annoncé samedi 13 août qu’il était également candidat à la présidentielle.

« C’est légal« , nous a confirmé Mourad Ben Moula, le vice-président de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE), joint par téléphone ce lundi 15 septembre.

Quant au financement des campagnes électorales, il reste le même en cas de double candidature : « Conformément à la loi, le financement est accordé à la liste dans son ensemble pour les législatives, et au candidat pour les présidentielles« , nous explique Mourad Ben Moula.

Un député fraîchement élu à l’Assemblée du Peuple pourra-t-il en parallèle faire campagne pour l’élection présidentielle ? L’Isie n’a « pas de réponse »

Jusqu’ici, tout va bien. Mais les choses se compliquent quand on demande à Mourad Ben Moula si un candidat élu aux législatives peut continuer à être candidat pour les présidentielles, ou s’il doit faire un choix.

Le calendrier des élections prévoit en effet que les premiers résultats des élections législatives sortiront le 30 octobre, alors que la campagne officielle des présidentielles commence dès le 1er novembre, deux jours après.

« C’est une question… délicate, reconnaît le vice-président de l’ISIE. Nous n’avons pas de réponse pour le moment.« 

Commentaires:

Commentez...