Bochra Bel Haj Hmida reçoit le prix Anna Lindh en Suède : « Ce prix est dédié aux femmes tunisiennes »

L’avocate et militante féministe tunisienne Bochra Bel Haj Hmida a reçu, ce jeudi 11 septembre lors d’une cérémonie officielle à Malmö, en Suède, le prix Anna Lindh.

Discours de Bochra Bel Haj Hmida. Photo  Lilia Weslaty
Discours de Bochra Bel Haj Hmida. Photo : Lilia Weslaty

« Ce prix est venu au moment où je me présente à des élections parlementaires décisives pour l’avenir de la Tunisie et pour les femmes et ne peut que me réconforter dans une bataille qui a pour credo les valeurs humaines de liberté, de justice, de progrès et d’égalité, valeurs que je porte aussi loin que je m’en souvienne« , a déclaré Bochra Bel Haj Hmida, qui est membre du bureau exécutif de Nidaa Tounes et candidate du parti aux législatives, dans un discours tenu à cette occasion.

Un prix dédié aux « femmes tunisiennes »

Se remémorant son enfance dans une famille conservatrice et son parcours militant depuis l’université, l’ancienne présidente de l’Association tunisienne des femmes démocrates (ATFD) a rappelé son combat en faveur des droits de l’homme, des femmes et des activistes « toutes tendances confondues » sous les régimes de Bourguiba et de Ben Ali, des jeunes Tunisiens condamnés à mort après les émeutes du pain de 1984 au cyber-dissident Zouhaeir Yahyaoui, en passant par un jeune intégriste tunisien détenu à Guantanamo. Un combat que Bochra Bel Haj Hmida a poursuivi après la révolution, en défendant entre autres Jabeur Mejri.

« Les femmes modernes et leurs droits acquis sont identifiés à Ben Ali« , a-t-elle regretté dans son discours, fustigeant « cette méprise qui consiste à considérer le processus avant-gardiste comme une rupture avec la société« .

Bochra Bel Haj Hmida a notamment dédié son prix à ses « compagnons de lutte« , aux « femmes tunisiennes » et à « cette formidable jeunesse, fer de lance de la révolution tunisienne et qui aspire à  plus de reconnaissance et de contribution dans la décision et l’action« .

Commentaires: