Agressions sexuelles sur la Place Tahrir : perpétuité pour 7 accusés

Des manifestants anti-Morsi se rassemblent place Tahrir au Caire, le 27 novembre 2012 - photo (WJS-EPA)Un tribunal égyptien a condamné, ce mercredi 16 juillet 2014, sept hommes à la prison à vie pour des agressions sexuelles sur la place Tahrir au Caire dont certaines ont été commises durant les célébrations marquant la victoire d’Abdel Fattah al-Sissi à l’élection présidentielle, rapporte l’AFP.

Le tribunal a décidé en outre d’une peine de 20 ans de prison pour deux autres hommes. Les peines de prison à vie en Egypte, correspondent quant à elles à une durée de 25 ans.

Les neuf condamnés seront également placés sous surveillance policière pour une période de cinq ans après avoir purgé leur peine, selon le verdict du tribunal.

Parmi les victimes, rappelons le cas de cette mère agressée sexuellement par un groupe à la place Tahrir au cours de la célébration de l’investiture d’Abdelfattah Al-Sissi.

La trentenaire, accompagnée de sa fille, avait été encerclée, le 3 juin dernier, par plusieurs individus portant des armes blanches qui l’ont isolée dans un endroit puis dénudée, avant de l’agresser sexuellement.

«Ils ont emmené la femme vers une mosquée non loin, où elle a été attaquée et déshabillée. Puis ils l’ont battue, et quand elle a tenté de s’échapper, de l’eau bouillante lui a été jetée dessus, la blessant grièvement. Les agresseurs l’ont encerclée et attaquée sexuellement jusqu’à l’arrivée de la police», décrit le procureur.

Quelques jours plus tard, le 8 juin, plusieurs femmes, âgées de 17 à 42 ans, ont été attaquées par le même groupe d’hommes.

D’après une étude, publiée, en 2013, par l’Organisation des Nations Unies, 99% des Egyptiennes souffrent ou ont souffert d’harcèlement sexuel. Mais, en Égypte, les violences contre les femmes ont souvent été impunies et jamais aucun homme n’avait été jugé pour viol en groupe.

Commentaires:

Commentez...