Près de 700.000 utilisateurs de Facebook manipulés ?

La revue scientifique américaine «Comptes rendus» de l’Académie nationale des sciences a publié une étude montrant que Facebook a mené une expérience psychologique auprès de 689.003 personnes utilisateurs à leur insu ; afin d’en savoir plus sur la transmission des émotions entre un ami et un autre sur le réseau social.

facebook-espion-loupe

L’équipe en charge de l’étude psychologique a modifié le contenu des informations reçues par les utilisateurs en utilisant un algorithme du réseau social qui modifie les fils d’actualité, rapporte l’AFP.

Menée du 11 au 18 janvier 2012 cette étude a constaté que les utilisateurs ciblés commençaient à utiliser davantage de mots négatifs ou positifs selon l’ampleur des contenus auxquels ils avaient été «exposés».

Elle conclut que les états émotionnels sont communicatifs et peuvent se transmettre par un phénomène de contagion, conduisant les autres personnes à ressentir les mêmes émotions sans en être conscientes. Il apparaît que si vos amis partagent davantage de statuts euphoriques, vous le serez également !

La publication de cette étude a suscité néanmoins une attention grandissante sur la toile. Certains internautes ont exprimé «leur trouble profond quand à ces pratiques, les qualifiant « d’alarmantes » ou de «démoniaques »».

Interrogé par l’AFP, Facebook, le plus grand réseau social avec plus d’un milliard d’utilisateurs, a rejeté ces accusations, expliquant qu' »aucune donnée utilisée n’était liée au compte d’une personne en particulier ».

Commentaires: