Les déchets ruraux, opportunité de développement : démarrage d’un projet pilote à Mejez-el-Bab

Un projet méditerranéen pilote dans le traitement des déchets va démarrer dans la ville de Mejez-el-Bab (gouvernorat de Béja). Ce projet qui s’inscrit dans le cadre du «Landcare Med» a été annoncé, hier, au cours de la manifestation organisée par l’Ecole supérieure des ingénieurs de l’équipement rural de Mejez-el-Bab et la municipalité de la ville, rapporte l’agence TAP.

Landcare MedD’un coût de 2 millions de dinars accordées pour quatre petites villes méditerranéennes, ce projet consiste à la création d’un centre de tri de déchets ruraux, un centre de production d’engrais naturels, l’acquisition de quatre machines, ainsi que l’organisation de sessions de formation pour les agriculteurs, les habitants et les techniciens, pour l’amélioration de la production agricole. Mejez-el-Bab a bénéficié de 660.000 dinars pour faire des «déchets ruraux, une opportunité de développement».

Durant la présentation du projet, des explications ont été données aux représentants de la société civile, des habitants et des parties concernées, en présence de représentants de la ville italienne de Decimoputzu, qui bénéficie du même projet, ainsi que des experts volontaires de l’Ecole des ingénieurs de l’équipement rural.

D’autre part, ce projet a été décidé, après le constat de la carence dans les activités liées à la gestion et au recyclage des déchets ruraux, ainsi qu’à l’impact négatif et dangereux des déchets sur les forêts, le sol et la nappe phréatique.

«Landcare Med» est un de 39 projets financés par la Fondation européenne pour la proximité et le partenariat, en vue d’améliorer la coordination et l’environnement, dans le bassin méditerranéen, pour un coût de 200 millions d’euros (Plus de 440 millions de dinars).

Commentaires: