Le Moyen Age a la peau dure : Dhikra doit choisir entre mourir ou se prostituer

DhikraDe retour dans le cadre de la reprise de la diffusion des programmes sur Attounissia TV, l’émission de Alaa Chebbi «Andi ma nkollek» a fait le buzz en présentant l’histoire d’une jeune fille qui a fugué avec son amant pour se voir exposer, par la suite, à la clochardise et aux mauvais traitements. Son récit n’est pas unique dans son genre puisque plusieurs filles ont connu pareille mésaventure. Mais son originalité réside dans les raisons qui l’ont poussée à fuir et la réaction de ses frères qui sont disposés à la tuer pour laver l’honneur de la famille.

Elle s’appelle Dhikra et elle est âgée de 19 ans. Elle vit avec sa famille dans le gouvernorat de Zaghouan. Contrairement à d’autres filles qui se sont retrouvées dans la même situation, elle ne se plaint pas de la pauvreté. Son père est agriculteur et gagne bien sa vie. Son seul malheur provient du comportement de ses deux frères qui lui interdisent de quitter la maison, l’empêchent de fréquenter des amies et la battent pour n’importe quel motif.

Pour s’en débarrasser puisque dans certains milieux non émancipés, la femme, rien que par sa présence, est source de scandale et de déshonneur, ils ont cherché à la marier à qui se présentera en premier, mais elle déclinait ces demandes en mariage pour ne pas avoir affaire à des hommes de la même trempe que son père et ses deux frères.

Malgré l’opposition de sa famille, elle a accepté de se lier sans contrat à un homme qui n’a ni emploi ni avenir. Son seul but était de fuir l’enfer dans lequel elle vivait. Après quelques mois, elle est tombée enceinte mais l’homme a refusé de reconnaître l’enfant et l’a obligée à avorter avant de la chasser. Dhikra a porté plainte contre lui, ce qui a donné lieu à son arrestation pour détournement de mineur. Maintenant qu’elle est dans la rue, livrée à son sort. Elle a demandé à participer à l’émission pour inviter son père et solliciter son pardon.

Ce dernier qui a répondu à l’invitation s’est montré compréhensif et s’est déclaré prêt à lui pardonner. Mieux encore, il reconnaît que la cause de tout ce qui est arrivé à sa fille est le mauvais traitement que lui font subir ses deux frères. Seulement, il ne peut pas la prendre dans ses bras ni l’accueillir chez lui car ces derniers pourront les tuer tous les deux. La fille pour avoir souillé l’honneur de la famille et le père pour avoir osé tourner la page.

Le père affirme, en effet, que les deux garçons, illettrés et renfermés, sont décidés à supprimer la vie à Dhikra et à tous ceux qui lui apporteraient une quelconque aide. C’est ainsi que l’une de ses sœurs n’a pas accepté de l’héberger chez elle de peur de la réaction des deux frères.
Désormais, Dhikra n’a de solution que dans le vagabondage dans les villes là où elle s’adonnera au racolage et à la prostitution pour survivre. Elle l’a déclaré ouvertement comme si elle cherchait à culpabiliser sa famille qui l’a rejetée au nom d’une culture obscurantiste puisée dans le fin fond du Moyen Age.

Commentaires:

Commentez...