Assassinat de Chokri Belaid – Taieb Laguili… fait parler la poudre

Conference de presse Taieb Laguili 02-10-2013 (Credit photo - Mohamed Haddad)
Taieb Laguili (IRVA) fait des révélations fracassantes sur l’assassinat de Chokri Belaid – Tunis, le 02-10-2013 (Crédit photo – Mohamed Haddad)

Fruit d’un travail d’investigation on ne peut plus sérieux et documenté, son réquisitoire contre Ali Laarayedh et ses services du temps où il occupait le poste de ministre de l’Intérieur est sans appel.

Les faits rapportés par Taieb Laguili ne laissent planer aucun doute, c’est bel et bien un crime d’Etat, non par omission, hypothèse jusque la soulevée par beaucoup d’amis politiques de Chokri Belaid, mais un crime d’Etat avec la complicité quasi active de certains services de l’Etat dépendant de l’autorité d’Ali Laarayedh, premier flic de Tunisie à l’époque des faits.

Des auteurs de l’assassinat du martyr Chokri Belaid, signalés puis pistés puis sur le point d’être arrêtés puis enfin évaporés dans la nature. Des terroristes archi connus des services du ministère reçus par de hauts personnages de l’Etat qui allaient s’avérer être impliqués d’une manière ou d’une autre dans les deux assassinats politiques ayant secoué tout le pays mais aussi les atrocités commises dans le djebel Chaambi et son cortège d’horreurs.

La conférence de presse de Taieb Laguili est une véritable « bombe » lâchée à la figure du pouvoir en place et plus particulièrement à celle du chef du gouvernement dont la responsabilité personnelle ne peut plus ne pas être engagée.

Nous reviendrons avec plus de détails sur cette conférence de presse de l’IRVA, qui s’annonce être non seulement un tournant décisif dans l’affaire des assassinats de Mohamed Brahmi et Chokri Belaid mais du futur proche de tout un pays.

Commentaires: