Tarek Dhiab accusé de vouloir corrompre l’arbitre pour faire perdre l’équipe nationale !

Tarek Dhiab, ancienne gloire de l'E.N et de l'ESTMoez Mestiri, président de la ligue de football de Sfax, vient d’être la source de ce qui pourrait être une véritable tempête dans le monde du sport tunisien. Le « héros » de cette affaire ne serait personne d’autre que le ministre des sports lui-même, M. Tarek Dhiab.

Depuis le samedi, un certain Mohamed Lilou Hayatou, un tuniso-camerounais, a contacté le président de la ligue de Sfax, M. Moez Mestiri, qui a pris contact avec lui pour le rencontrer. Lors de leur entrevue, le tuniso-camerounais a affirmé au président de la ligue de Sfax que le ministre des sports lui aurait « proposé » de tenter de soudoyer l’arbitre malien Koman Coulibaly, qui officiera le match des barrages pour la coupe du monde au Brésil en faveur de l’équipe du Cameroun.

Cette tentative aurait été renouvelée par des personnes proches du ministre, un certain Hadj.
Le président de la ligue de Sfax a donc tenu à en informer le président de la FTF puis les autorités concernées qui ont procédé à son arrestation et à son audition. Lors de cette dernière, Mohamed Lilou Hayatou aurait confirmé ses dires affirmés devant la police tout en indiquant qu’il aurait agi de la sorte pour le compte de plusieurs clubs tunisiens et étrangers.

Il serait quand même bizarre que le ministre des sports serait derrière une telle initiative qui nuirait considérablement non seulement au football et au sport tunisien dans son ensemble. C’est un acte antisportif gravissime qui risque d’éclabousser tout notre pays et sa réputation.
Ce serait aussi inquiétant qu’un responsable puisse se montrer d’une telle rancune envers ses propres compatriotes et son propre pays.

Dans tous les cas de figure, un pareil comportement, s’il s’avérait réel, serait impardonnable !

Commentaires:

Commentez...