Assassinat de Mohamed Brahmi – Ali Laarayedh dément avoir ordonné de détruire la note de la CIA

Document-CIA-Crédit-photo-Ochlocratie

Les déclarations faites par Taieb Laakili, le président de l’Initiative pour la recherche de la vérité sur l’assassinat de Chokri Belaid, sur les ondes de la radio Mosaique FM, ont fait réagir la présidence du gouvernement qui a démenti les propos de Taieb Laakili.

Selon ce communiqué, le chef du gouvernement Ali Laarayedh nie ce que Taieb Laakili avance lorsqu’il déclare que le Premier ministre avait pris connaissance du document de la CIA mettant en garde contre l’assassinat de Mohamed Brahmi. Il précise en outre n’avoir été informé de l’existence de cette note qu’après le 25 juillet, date à laquelle a été assassiné Mohamed Brahmi.

Ali Laarayedh ajoute, dans ce communiqué, «que ce genre d’informations mensongères à l’encontre du gouvernement, de ses cadres sécuritaires et civils visent à mettre en doute leurs efforts et leur crédibilité et cette instrumentalisation politique a pour but de porter atteinte aux institutions de l’Etat et non à imposer son respect et le respect de ses principes de Justice et équité».

Rappelons que Taieb Laakili, a déclaré sur MFM que le Premier ministre était bien au courant de l’alerte envoyée par la CIA sur l’existence d’un plan visant à assassiner Mohamed Brahmi et aurait même ordonné de détruire le document dans lequel est notifié cette alerte.

Commentaires: