Pour le principe, Madame Thouraya El Heni ne payera pas la caution requise

Zied El Hani (photo - MFM)Telle est la décision annoncée par Mme Thouraya El Heni, épouse de Zied El Hedi, lors d’une interview qu’elle a accordée hier, en début d’après–midi à Mosaïque fm. Elle a affirmé qu’elle ne paierait pas la caution pécuniaire de 2000 dinars fixée par la chambre d’accusation pour la libération provisoire de son époux. Elle a ajouté qu’elle a pris par principe et non pour des raisons financières. Au demeurant, la somme demandée n’est pas énorme.

Elle considère, en effet, que l’acquittement de cette caution vaut confirmation de la responsabilité de Zied El Heni dans l’acte diffamatoire qui lui est reproché alors qu’il n’a fait que dire la vérité. De leur côté, les avocats et experts en droit qui se sont intéressés à l’affaire, remettent en cause la procédure de détention préventive qui d’après eux, ne se justifient ni sur le plan du fond ni sur le plan de la forme. Sur le fond, l’article 128 du code pénal sur la base duquel Zied El Heni a comparu devant le juge d’instruction est abrogé depuis 1975, date de promulgation du code de la presse. En outre et depuis le décret-loi n°115 du 2 novembre 2011 sur la liberté de presse, la diffamation et l’injure commis par voie de presse ne donnent plus lieu à des sanctions d’emprisonnement. Sur la forme, le mandat de dépôt n’a pas été émis par le juge d’instruction conformément à la loi en la matière.

L’acquittement de la caution requise ne permet pas de purger ses vices. Seule une libération pure et simple mettra un terme à cette bavure judiciaire. Rappelons, par ailleurs, qu’un groupe de citoyens, s’est organisé sur Facebook, pour réunir les 2000 dinars de la caution de Zied El Heni en proposant que chaque citoyen fasse un don d’un dinar symbolique. Une initiative refusée par Mme El Heni qui rejette le principe même du paiement de cette caution.

Commentaires:

Commentez...