Nouvelles menaces de mort contre un dirigeant frontiste

Othmane Belhadj Amor

Ayant déjà reçu des menaces de mort de par le passé, le secrétaire général du parti Baath et membre du secrétariat national du front populaire Othman.

Belhaj Amor vient de nous déclarer que consécutivement à des informations provenant de sources concordantes et proches des parties travaillant sur l’affaire de l’assassinat de Chokri Belaid, son nom existerait dans la liste des personnalités à éliminer par le groupe compromis dans le double assassinat Brahmi-Belaid.

Face à la résurgence systématique de son nom dans cette liste de la terreur, il en appelle au ministre de l’intérieur pour que ce dernier prenne toutes les mesures nécessaires à sa sécurité et celle de sa famille.

Questionné sur le mobile que pourrait avoir ce groupe pour en attenter à sa personne, le secrétaire général du parti Baath nous répondit qu’il ne fallait pas s’attarder sur des aspects liés à sa personne mais qu’il est essentiellement visé dans sa qualité de dirigeant d’un parti d’obédience panarabique rallié au projet progressiste et démocratique du front populaire.

En d’autres termes nous précise-t-il l’opposition sans concessions de la mouvance nationaliste arabe en Tunisie aux tenants de l’islamisme politique local ne pouvait pas se faire sans prix, le martyr Mohamed brahmi en paya le tribut le plus lourd celui de sa vie et la liste des punis était appelée (ou serait appelée) à s’élargir.

Commentaires:

Commentez...