Manar II : un colis suspect saisi par les forces de l’ordre

Lettre de menaces et colis suspect - Manar 2 02-08-2013 (photo Facebook)

Un colis suspect a été retrouvé ce soir dans le quartier de Manar II, plus exactement à la rue Salah Ben Youssef. Un carton contenant peut-être une bombe et sur lequel était déposée une lettre de menaces destinée au gouvernement.

Ce colis, une boîte en carton, a été trouvé aux alentours de 19H45 par un employé d’une société devant laquelle a été placé l’objet en question. L’employé en question a affirmé avoir assisté à la pose du colis. Il a tout de suite alerté la police qui s’est rendue sur le champ à l’endroit en question.

La lettre, qu’il a pu lire et signée AQMI, contiendrait un message au gouvernement lui ordonnant d’arrêter sur le champ les opérations militaires au Mont Chaâmbi et l’avertissant que si le pilonnage de la zone où sont retranchés les terroristes ne cesse pas, il devra en assumer les conséquences. Dans la lettre en question, les auteurs menaceraient en outre de faire exploser 20 cibles si les opérations ne sont pas stoppées.

Notre correspondant sur place, Bechir Abdelmoumen, a recueilli les dires de témoins oculaires qui affirment qu’il s’agirait d’une bombe. Cela expliquerait la présence d’une équipe de déminage et de chiens renifleurs appelés en renfort. Les témoignages affirment également que cette bombe a été désamorcée.

Le porte-parole du ministère de l’Intérieur Mohamed Ali Laroui a toutefois démenti la présence d’une bombe sur les ondes de la radio Mosaique FM et affirmé que le paquet suspect ne contient pas d’explosifs mais seulement une lettre de menaces.

A noter qu’à la fin de la lettre, il serait indiqué que c’est une bombe factice : «nous avons voulu utiliser cette bombe factice en guise d’avertissement».

Durant l’opération qui s’est achevée vers minuit, la rue a été bloquée dans les deux sens et l’objet suspect a été finalement emporté par la police pour être analysé.
Ces informations sont toutefois à prendre avec des pincettes en attendant la confirmation du ministère de l’Intérieur.

Commentaires:

Commentez...