Obama, « blessé » par un tweet de la Syrian Electronic Army

APLa panique s’est emparée, hier des Etats-Unis suite à une cyber-attaque qui a touché le compte Twitter de l’agence Associated Press (AP). Une panique généralisée de quelques minutes due au fait qu’un tweet annonçait faussement deux explosions à la Maison-Blanche et la blessure du président US Barack Obama.

«Flash: Deux explosions à la Maison Blanche, Barack Obama est blessé». C’est à travers cette fausse annonce que des hackers se sont exprimés à travers le compte Twitter de l’agence AP.
Ce tweet a semé un vent de panique d’autant plus que le compte Twitter de l’agence compte 1,9 million d’abonnés.

L’effet a été immédiat puisqu’en quelques secondes, la bourse de Wall Street a été saisie d’une panique générale qui s’est illustrée par un plongeon brutal du Dow Jones de plus de 145 points perdus en deux minutes, soit près de 1%.

Après la découverte de ce piratage, le porte-parole de la Maison-Blanche a démenti l’information et indiqué que le président «allait bien». Et ce démenti a fait remonter l’indice Dow Jones à son niveau précédent.

Entre-temps l’agence AP fait savoir, par communiqué, que son compte avait été piraté et démenti l’existence d’une attaque à la Maison-Blanche: «Le compte Twitter de @AP a été piraté. Le tweet sur un attentat à la Maison-Blanche est faux».

Faux tweet AP

Selon l’AFP, le piratage a été revendiqué sur Twitter par la Syrian Electronic Army («Armée électronique syrienne», SEA), qui a déjà piraté plusieurs comptes de médias internationaux, dont l’Agence France-Presse (AFP) en février dernier.

En février dernier, la SEA, qui affirme soutenir le régime syrien de Bachar al-Assad, avait publié plusieurs photos et documents sur le compte Twitter de photos de l’Agence France-Presse (AFP), @AFPphoto, qui avait été lui aussi piraté.
La SEA avait également revendiqué le piratage des comptes de Sky News Arabia and Al-Jazeera Mobile.

Le compte piraté hier, a été désactivé par Associated Press, une agence qui compte plus de 4000 employés dont 3000 journalistes à travers le monde et est dotée de 145 bureaux aux États-Unis et 95 dans 72 autres pays.

Commentaires:

Commentez...