« Ma tadhrabnich », une campagne contre la violence policière

MA TADHRABNICHUn an après les tristement célèbres événements du 9 avril 2012, un groupe de jeunes ont décidé de lancer une campagne intitulée « Ma Tadhrabnich », Ne me frappe pas.

Cette campagne qui a pour but de dénoncer la violence policière s’appuie sur des photos et des vidéos avec des personnalités politiques, des chanteurs de rap et underground, des compositeurs, des poètes, des acteurs, des comédiens, des penseurs et des cinéastes. Un grand nombre de ces personnes avaient déjà été violentées au moins une fois par les agents des forces de l’ordre, et notamment le 9 avril de l’année dernière. Par un geste simple de la main, à travers quelques vers chantés ou encore avec de simples mimiques, ces personnalités invitent les policiers à bannir la violence de leur comportement en rapport aux citoyens.

Sensibiliser le citoyen à ses droits, et ancrer la culture de la non-violence est un combat que doit être mené sur tous les fronts, et celui des réseaux sociaux n’est pas des moindres. Des vidéos « teaser » ont déjà été lancées sur la toile, d’autres suivront avec les messages des intervenants.

Une page Facebook a été créée pour regrouper toutes les photos et les vidéos de la campagne.
Il est à noter que Mr Ali Laarayed, chef du gouvernement provisoire, a considéré hier lors d’une intervention que l’affaire des événements du 9 avril 2012 était close, coupant ainsi l’herbe sous les pieds de tous ceux qui demandent que lumière soit faite et justice soit rendue dans cette affaire.

 


Commentaires:

Commentez...