C’est officiel, Sakhr El Materi se la coule douce aux Seychelles

Sakhr El Materi
Un exil doré pour le gendre de Ben Ali

La traque de Sakhr El Materi est un énorme flop. Le gendre de Ben Ali a finalement officiellement obtenu l’asile aux Seychelles où il s’est installé et où il compte bien couler des jours heureux sous la protection de cet archipel.

Un reportage exclusif paru dans La Presse, aujourd’hui, relate la nouvelle vie de Sakhr El Materi dans cet archipel paradisiaque où il a choisi d’élire domicile après avoir un temps, résidé au Qatar.

Tout le monde se rappelle comment le gendre de Ben Ali, dont certains échos fuyaient de temps à autre, avait été aperçu en décembre 2012 aux Seychelles. Le ministère de la Justice avait aussitôt réagit notamment lorsqu’il avait appris que Sakhr El Materi avait été interpellé et interrogé le14 décembre à l’aéroport de Victoria pour détention d’un passeport diplomatique périmé.

Ce qu’on ne savait pas, c’est que Sakhr préparait déjà son exil (doré) dans l’archipel, lui qui avait l’habitude de s’y rendre bien avant la révolution.
Ce qu’on ne savait pas encore, c’est que dès septembre, alors que le Qatar le pousse à quitter l’émirat, Sakhr étant devenu un invité encombrant pour les relations tuniso-qataries, il se met à chercher un autre exil.

Le Seychellois (photo - la Presse)
Sakhr El Materi a même droit à un reportage dans le Seychellois Hebdo (Ph: lapresse.tn)

Son choix est porté sur les Seychelles, mais l’incident de l’aéroport l’oblige à rebrousser chemin sous la protection de l’Arabie Saoudite, selon une source diplomatique seychelloise qui affirme que Sakher El Materi sera de retour dans l’archipel en janvier 2013.
Là, il émet alors une demande officielle d’asile politique au gouvernement seychellois.

Le gouvernement des Seychelles confirmera via un communiqué avoir reçu la demande d’asile politique de Sakhr présentée au ministère de l’Intérieur, le 6 février dernier tout en précisant que cette requête a été faite à son retour aux Seychelles, en janvier 2013.

Depuis trois mois, Sakhr El Materi et sa famille se sont donc installés aux Seychelles où ils peuvent goûter aux délices de cet archipel paradisiaque. Le journal local, Le Seychellois Hebdo, publie même un reportage photos le montrant dans ses aises et rapportant que le gendre de Ben Ali, son épouse Nesrine et leurs deux enfants sont bien installés. Il est même sur le point d’acquérir une résidence de luxe à 8 millions de dollars dans un quartier résidentiel à Mahé pour s’y installer définitivement alors que ces enfants ont été inscrits à l’Ecole française.

Que peut faire maintenant la Tunisie pour l’extrader ? Rien parce qu’aucun traité d’extradition n’existe entre la Tunisie et cet archipel ! Celui qui est déjà condamné par contumace à 30 ans de prison et qui fait l’objet d’un mandat d’arrêt international émis par la Tunisie le 26 janvier 2011 et relayé par Interpol dans le monde, est désormais sous la protection des Seychellois et il sera difficile voire impossible de le déloger de là-bas !

Fac-similé communiqué MAE Seychelles (photo - La Presse)
La requête d’asile de Sakhr El Materi adressée au ministère des AE seychellois (Ph: lapresse.tn)

Commentaires:

Commentez...