Projet «Témoin Oculaire» pour la justice transitionnelle : création d’un réseau d’activistes pour la collecte d’informations

justice transitionnelleUne association va lancer un projet visant à faire la lumière sur le passé du régime de Ben Ali en encourageant les victimes de torture à exprimer leurs attentes en termes de justice transitionnelle.

L’association «Taabir» (association tunisienne d’expression numérique et artistique) avec l’aide du PNUD lance le projet «témoin oculaire» qui vise à consolider la justice transitionnelle en récoltant les témoignages des prisonniers politiques, victimes de la torture, durant la période entre 1987 et 2010, à travers une plateforme nationale de blogueurs-vidéo.

Dans un contexte politique complexe, ¬flou et surtout muet sur les anciens crimes de l’ancien régime en ce qui concerne la torture, plusieurs victimes ne se retrouvent pas dans le projet de justice transitionnelle.

Ce projet se veut objectif, scientifique et partial en donnant la parole à tous les anciens militants politiques et des Droits de l’Homme qui étaient victimes de la torture sous le régime de Ben Ali.

Concrètement, «Témoin oculaire» consistera à former une trentaine de jeunes blogueurs (entre 20 et 30 ans), pour la collecte et la vérification des témoignages des victimes du régime déchu de toutes les sensibilités politiques. Cette matière précieuse, sera exposée sur un site web spécialisée mis en ligne à la disposition de l’opinion publique nationale et internationale sous licence «creative commons»

Les jeunes activistes bloggeurs seront en contact direct avec la réalité du passé à travers la collecte d’interviews. Il s’agit là d’impliquer ces jeunes activistes et ces victimes «actives» (celles qui n’ont pas abandonné l’activité politique et /ou associative) dans le processus de justice transitionnelle.

Les vidéos seront publiées sur le site web www.témoinoculaire.org dédié au projet, sous licence «creative commons» afin de sensibiliser et diffuser massivement les concepts de justice transitionnelle à travers des méthodes créatives et originales.

Commentaires:

Commentez...