La communauté juive tunisienne célèbre Pourim et affirme son attachement à la Tunisie

Perez Trabelsi (photo - jamalhafsi.unblog.fr)La communauté juive tunisienne fait, depuis la révolution, l’objet de tentatives répétées de mise en porte-à-faux par rapport à son présent et son avenir en Tunisie. Ainsi, selon des sources occidentales, le ministère israélien des Affaires étrangères aurait fait appel a la communauté internationale pour qu’elle intervienne auprès des autorités tunisiennes afin qu’elles protègent les juifs tunisiens, leurs biens et leur patrimoine.

Forte de plus de deux mille personnes, cette communauté est essentiellement concentrée à Jerba et Zarzis alors que quelques centaines de juifs tunisiens continuent à vivre à Tunis. Pourtant, cette communauté avait pratiquement atteint le seuil de trois cent mille personnes avant d’être amoindrie par des exodes successifs et une émigration en flux permanent.

En reponse à cette pression israélienne, le président de la communauté juive de Djerba, Perez Trabelsi, a déclaré à l’agence TAP que « les juifs tunisiens ne quitteront pas leur pays ». Dernier témoin de la diversité tunisienne, la communauté juive est en effet pleinement ancrée à son pays natal et même les départs les plus lointains se sont toujours accompagnés de retours empreints de nostalgie et d’amour pour la Tunisie éternelle.

Pour l’heure, la communauté s’apprête à célébrer la fête de Pourim, ce samedi 23 février. Cette fête qui célèbre la délivrance miraculeuse du peuple juif précède d’un mois la célébration de Pessah, les Pâques juives prévues pour le 25 mars prochain.

Commentaires:

Commentez...