Conférence de presse de monsieur Jebali : l’incroyable gabegie

Hamadi Jebali - photo (la-croix.com)Le moral de notre Premier ministre est largement atteint, l’attelage troïka déjà très peu discipliné lors des séances plénières de l’ANC, a tendance à devenir fou dès qu’il s’agit de remaniement ministériel. En effet, comment ne pas s’agiter alors qu’il y a en jeu de précieux maroquins avec tout ce que cela peut signifier comme marque d’autorité et de prestige et pour quelques uns de bons d’essence à profusion et des nuits réparatrices dans de misérables motels.

Bref, le Premier ministre a galéré des semaines durant pour pouvoir composer sa nouvelle «dream team» mais un malheur n’arrivant jamais seul, voila que son équipe de communicants en remet une couche en choisissant d’organiser une conférence de presse un samedi à 15h soit 45 min avant un match capital de la sélection nationale de football.

Aux dernières nouvelles, sûrement pour anticiper le «flop» annoncé il semblerait que la conférence ait été avancée d’une demi-heure et que… finalement… il ne s’agirait que d’un point de presse sur l’état d’avancement des pourparlers… gabegie, dites-vous !?

En résumé, cette conférence de presse s’annonce comme ratée avant même d’avoir lieu. Outre son incroyable mauvais timing, ce revirement rend nul tout effet d’annonce et la déleste de tout intérêt. Décidément, pour monsieur Jebali le chemin de croix continue et ses déboires ne finissent pas de s’enchainer… Un peu du fait de la bataille enragée que lui mènent ses opposants mais beaucoup par la faute de ses amis…

Pour le Premier ministre l’adage «préservez-moi de mes amis, mes ennemis, je m’en charge» n’a jamais été aussi vrai.
Entre temps, la foire aux «gags» continue, alors que le pays s’enlise doucement mais dangereusement.

Commentaires:

Commentez...