Tard dans la nuit, le juge décide de maintenir Sami Fehri en prison !

Contrairement à ce qui a été annoncé à la radio et dans plusieurs médias, Sami Fehri ne sera pas libéré, ont rapporté ses avocats. Maître Bechir Essid a précisé sur Mosaïque FM , que la cour de cassation après avoir rejeté dans la journée du 28 novembre l’arrêt de la chambre d’accusation, a décidé tard dans la nuit d’hier de revenir sur cette décision et de maintenir Sami Fehri en détention. Cette décision curieuse, explique ce matin Maître Sonia Dahmani, dans un entretien avec MFM, a été prise au moment ou un mandat de mise en liberté a été décerné et les préparatifs étaient en cours pour son exécution.

D’après Maître Dahmani, les avocats de Sami Fehri se sont adressés au responsable de la prison et lui ont notifié la décision de mise en liberté. Alors que Sami Fehri rangeait ses affaires et s’apprêtait à quitter le lieu de détention, un nouvel arrêt de la cour de cassation serait parvenu à la prison vers 23 heures du soir dans lequel la juridiction suprême revient sur sa première décision. Sans le souligner explicitement, l’avocate laisse supposer qu’une intervention pourrait avoir eu lieu entre temps.

Les juristes ne peuvent pas comprendre la teneur de cette nouvelle décision qui intervient pour la première fois dans les annales de la justice. En principe, le tribunal ne remet en cause sa décision qu’en cas d’erreur manifeste et déterminante.

Aux dires des avocats qui ont pris la défense de Sami Fehri, toute la procédure qu’a connue cette affaire depuis la détention de l’intéressé est entachée d’anomalies et de vices. Parmi ces anomalies, ils font état de la falsification de la date de transfert du dossier à la cour d’appel en y apposant une date correspondant à un jour férié où les tribunaux sont fermés et ne siègent qu’en cas d’extrême urgence. Dans le même sens, ils se sont interrogés sur le bienfondé du désistement de Mme le président de la circonscription de cassation qui devait, il y a une semaine, se prononcer sur le pourvoi et s’est autorécusée in extremis suite à une lettre anonyme l’accusant de corruption dans l’ affaire en question.

Commentaires:

Commentez...