Rached Ghannouchi exige les excuses de l’UGTT pour l’appel à la dissolution d’Ennahdha

Dans une interview accordée au Journal AL Akhbar, parue aujourd’hui dans sa livraison hebdomadaire, Rached Ghannouchi a déclaré qu’Ennahdha attend encore les excuses de l’UGTT suite à l’appel à sa dissolution émanant d’un responsable de premier plan de la centrale syndicale.

Il faut rappeler que cet appel a été lancé après la diffusion sur les réseaux sociaux d’une séquence vidéo montrant Rached Ghannouchi prodiguer ses « conseils » à des salafistes et leur expliquer sa position quant à l’insertion de la Chariaa dans la constitution.

À ce sujet, le leader d’Ennahdha avait précisé dans la même interview que le filmage de la séquence s’est produit avec son consentement. Seulement, il avait relevé une manipulation au niveau de la rediffusion dans le but de déformer ses propos et partant, discréditer le mouvement.

Selon lui, le trucage de la séquence et sa rediffusion à l’approche du 23 octobre 2012, est tendancieux et visait à préparer le terrain au chaos et à l’anarchie. Il a ajouté qu’il s’agit d’une pratique coutumière chez les adversaires de la révolution qui n’est pas sans rappeler celles qui prévalaient sous l’ancien régime.

Dans ce même cadre, Rached Ghannouchi a déclaré que l’UGTT est une organisation prestigieuse qui a eu des contributions importantes lors de la lutte nationale. Sous le régime de l’autoritarisme, des forces politiques et idéologiques y ont trouvé refuge pour militer contre la dictature. Il considère que la démocratisation de la vie publique et le climat des libertés qui règne dans le pays après le 14 janvier ne justifient plus les interférences entre le politique et le social.

Parmi ces interférences, Rached Ghannouchi a remis en doute l’initiative de l’UGTT qui, d’après lui, constitue une tentative pour l’instauration d’une légitimité parallèle.

Commentaires:

Commentez...