Les propos de Soumaya Ghannouchi suscitent scandale et indignations

Soumeya Ghannouchi, la fille de Rached Ghannouchi, le président du parti Ennahdha, a publié aujourd’hui sur sa page facebook un message d’une bassesse rare qui  a provoqué une vive indignation chez beaucoup de Tunisiens. Le texte de l’épouse du ministre des Affaires étrangères qui sent haine et ressentiment a ceci d’odieux qu’il divise le peuple en « heureux » vainqueurs des dernières élections et « malheureux vaincus » qu’elle stigmatise et méprise.

A l’adresse de ceux qu’elle appelle « élites avant-gardistes, éclairées,  progressistes et Rcdistes », l’épouse de Rafik Abdesselem prédit, sur un ton arrogant à souhait, que ces dites élites auront à chaque élection  des « visages pâles » et qu’ils seront des « pauvres types, désespérés et déçus ». Etrange manière pour le moins de célébrer cette journée du 23 octobre en donnant libre cours à sa bile nauséabonde et à sa rancœur inextinguible. Même si cette femme n’a aucune responsabilité politique, même si ses propos injurieux n’engagent que sa petite personne, son attitude en dit long en tout cas sur l’état d’esprit de ceux qui l’entourent. Le contraire aura d’ailleurs été surprenant.

Ce message injurieux de la fille du leader islamiste n’a pas laissé indifférent. Sur la Toile et en dehors. Nombreux sont ceux qui ont réagi à cette déclaration stupide pour dire leurs indignations. Olfa Youssef, l’universitaire islamologue, a choisi le ton sarcastique pour répondre aux provocations de Soumaya Ghannouchi : « Si nous sommes désespérés, c’est parce que l’opposition a cru en vos paroles, et vous a même défendu un certain 18 octobre (2005) », réplique la jeune essayiste, non sans épingler au passage les nombreuse bourdes de Rafik Abdesselem.

De son côté, Mohammed El Hamdi, constituant à l’ANC appartenant à l’opposition, n’a pas caché son étonnement sur le plateau de Nessma quant aux propos de la fille de Rached Ghannouchi. A ses yeux sa manière de diviser le peuple n’est que le reflet du mode de penser de son père. Tout en estimant qu’une telle attitude ne mérite pas d’être commentée, Mohammed El Hamdi a souligné que les déclarations de Soumaya Ghannouchi dénotaient « son ignorance » et « ne faisaient qu’exacerber les tensions ». Selon le député, il est absurde de diviser les Tunisiens en vainqueurs et vaincus dans la mesure où «  la réussite du pays est celle de tous, et que si jamais le pays était exposé à de grands dangers les perdants et les gagnants seraient logés à la même enseigne », a conclu  le constituant.

Soumaya Ghannouchi vient de donner ainsi une épreuve supplémentaire des raisons pour lesquelles le parti auquel elle appartient est de plus en plus désaffecté.

Commentaires:

Commentez...